A quoi ça me sert, un blog ?

Publié le par Livrovore

Alors voilà, je me « réveille » après tout le monde, sur la question « pourquoi j’ai créé un blog, et je l’entretiens ». Ma réponse est : parce que je le vaux bien. Non, plus sérieusement, j’ai hésité avant de répondre à cette interrogation, parce que comme vous l’avez remarqué (j’imagine) je ne parle jamais de moi dans ce blog. Mais d’un seul coup, je me suis aperçue que j’avais vraiment apprécié lire les articles des autres, qui expliquaient pourquoi ils blogguaient. Ca me plaît, quand je suis sur un blog, d’en savoir un peu plus sur la personne qui écrit. Ca « humanise » un peu ce monde virtuel, j’aime bien savoir qui est derrière tout ça, et d’où viennent ces articles.

Donc, pourquoi un blog ?

Ma première réponse a été : pour partager. Parce qu’à un moment, je me suis sentie seule face à mes livres, j’avais envie d’échanger mes impressions sur mes lectures, et je n’avais personne pour partager ça. A ce moment là, j’ai cherché des clubs de lectures sur Internet, j’ai trouvé un forum, et cela m’a satisfaite un moment. Puis l’ambiance du forum m’a un peu saoulée, et j’ai eu envie, en voyant d’autres blogs, de faire moi aussi mon petit chez moi avec ma déco à moi. Donc je l’ai fait, et j’ai vu qu’en plus, il y avait quelques personnes qui venaient me lire et laissaient des commentaires. Me voilà comblée dans mon désir de partage (depuis d’ailleurs, je participe également à un autre forum où l’ambiance est bien meilleure !).

Mais cette réponse n’est pas, après mûre réflexion, l’unique réponse. Forcément, faire un blog, c’est aussi vouloir « se montrer », sous un certain jour, et sous couvert de l’anonymat. C’est un fait. Alors pourquoi j’ai voulu faire ça, moi ? Pourquoi me « montrer » en public, même si ce public, je ne le rencontrerai certainement jamais ? Je pense que c’est tout simplement parce que j’ai, dans ma personnalité, un défaut insupportable (pour moi et pour les autres) : je veux qu’on m’aime, mais je ne crois jamais que c’est vrai quand c’est le cas. Il y a quelques personnes qui visitent ce blog, peut-être qu’elles aiment bien ce que j’écris sur mes lectures ? C’est déjà un contentement énorme pour moi. Vous allez me prendre pour une folle, mais chaque fois qu’un nouveau commentaire est déposé, je suis vraiment très heureuse que quelqu’un se soit intéressé. Et même s’il y a très peu de commentaires, je vois sur les statistiques que des gens sont passés, et ont certainement lu. Et peut-être bien que ça m’arrange que les gens qui s’y intéressent me soient totalement inconnus et complètement virtuels, comme ça je peux me rassurer en me disant que s’ils ne m’aiment pas vraiment, ça n’est pas grave (vous me trouvez de plus en plus maboule ? Oh, comme je vous comprends).
Je suis donc une jeune fille de 26 ans qui en est restée au « personne ne m’aime » de l’adolescence. Il y a évidemment des raisons à ça. J’ai été élevée dans une relation d’amour/haine durant les quatorze premières années de ma vie. Un jour c’étaient des caresses qui n’ont pas lieu d’être entre un père et sa fille, le lendemain ou même juste quelques heures après, ce même homme me renvoyait à coups de pieds au cul. Et ça recommençait. Jour après jour. Mais ça n’est absolument pas une excuse à mon comportement. C’en est juste la raison. Et encore une fois, la question du blog et du monde virtuel se pose et s’impose : je viens de vous écrire une chose que je n’ai jamais racontée même à mes amis les plus proches.

J’ai parfois été tentée d’arrêter le blog et de revenir à la réalité, en me disant « c’est n’importe quoi ce que tu fais, tu ne sais même pas critiquer un livre, et en plus tous ces gens tu ne les connaîtras jamais, d’ailleurs, ils n’en ont certainement rien à foutre, eux ». Mais n’empêche que cet exutoire est devenu un besoin. Mon blog peut me faire penser à autre chose, dans un paradis virtuel où il n’y a pas de problèmes, que des échanges. Merci, lecteurs virtuels.


Hélène.

L'article de Thom qui a lancé la question : Ici

Les réponses qui en ont découlé : Loupiote, Chimère, In Cold Blog  (pardon si j'en ai oublié)

Publié dans Autres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
bonjour livrovore ;o )<br /> Un peu retard je voulais aussi t\\\'encourager, te rassurer et te dire que non tu n\\\'es pas maboul (sinon on en est une bonne bande ici ;o )) ) et que si je passe par ici de temps en temps, ce n\\\'est pas pour juger ta critique mais pour lire ton avis (qui m\\\'importe puisque je reviens et qui peut me permettre d\\\'économiser des sous en évitant d\\\'acheter des navets;o ))  ) et trouver de nouvelles idées de lecture...Et si la lecture est un plaisir solitaire, le fait d\\\'y accompagner un blog "pour partager"comme tu le dis si bien,je pense permet de se sentir moins seul le nez dans ses pages...;o ))<br /> Alors pour notre plaisir, longue vie à livrovore... ;o ))
Répondre
L
Bonjour Patch ! Et merci beaucoup pour ce gentil message !
M
Ouais, on a tous besoin d'amour. C'est la réalité !Super blog, bien conçu, actualisé et intéressant. Sérieux comme il faut avec quelques pincettes de légéreté.Continues comme ça Hélène!!Je repasserai consulter ;)
Répondre
L
Merci beaucoup Maryse ! Repasses quand tu veux ;-)
J
Toutes les raisons sont bonnes!  J'ai ajouté ton blog dans mes favoris...
Répondre
L
Merci Jules :-)
J
Je fais de mon mieux, très chère! :-)
Répondre
J
Thom a bien ouvert les robinets, je dirais... :-)
Répondre
L
Merci yue-yin !<br /> Joann, tu es forte pour trouver les expressions adaptées ;-)